Les fans de l’acteur Louis de Funès dispose d’un endroit à visiter pour se remémorer de bons souvenirs. Le musée Louis de Funès a ouvert mercredi dans l’ancien château de l’acteur au Cellier (Loire-Atlantique). Le chapeau de Rabbi Jacob, la perruque du légendaire chef d’orchestre hystérique de la Grande Vadrouille mais aussi les chères cannes à pêche du Louis de Funès privé ont pris leurs quartiers dans le musée qui a ouvert mercredi dans l’ancien château de l’acteur au Cellier (Loire-Atlantique). Roselyne et son époux Charles ont fondé l’association du « Musée de Louis » et ouvert un premier musée en juillet 2013 dans un petit deux pièces qui a reçu la visite de 5 000 personnes. A l’aide d’une souscription publique et d’emprunts, ils ont réussi à louer l’orangerie du château de Clermont, ancienne demeure de l’acteur, devenue privée depuis.

[...]

L’acteur américain Ed Lauter est décédé, hier, à Los Angeles à l’âge de 74 ans. Il était atteint d’un cancer en phase terminale. Ed Lauter avait participé à plusieurs films comme « Sex Academy », « Complot de famille », « Starship Troopers 2 » ou encore dans « The Artist ». Il était également apparu dans quelques séries : « Shameless », « Charmed », « Star Trek » ou encore « X-Files ».

[...]

Turf, un film de Fabien Ontenientesortiera au cinéma le 13 février 2013 avec Alain Chabat, Edouard Baer, Lucien Jean-Baptiste, Philippe Duquesne, Sergi Lopez, Vahina Gioccante et Gérard Depardieu. L’HISTOIRE : C’est l’histoire de quatre parieurs, quatre petits français : le Grec (l’osthéopathe), Fifi (qui vit chez sa mère, concierge), Fortuné (l’Antillais qui travaille à la Cogex), et Freddy (le flambeur). Ils fréquentent assidument un PMU parisien, Le Balto. Ils sont fatigués de perdre le peu qu’ils ont et veulent arrêter de jouer au Turf… Oui mais, selon la devise bien connue des turfistes : Jour de perte, veille de gain, le destin frappe au carreau ! Un destin qui porte des costumes de grand faiseur, un parieur de légende, connu comme le loup blanc sur tous les hippodromes, de tous les turfistes et… de la Police des Jeux : Monsieur Paul. Ce « Gentleman » de retour aux affaires leur propose d’acheter un crack , en réalité une vielle carne : Torpille. Ils sont quatre… et décident d’acheter chacun une patte du canasson ! La bande du Balto entre alors dans le monde des propriétaires, des combines et des milliardaires d’Auteuil à Monte-Carlo. Vont-ils triompher ou tout perdre, même leur amitié ? Les chevaux sont sous les ordres !

[...]

Succès au box office au printemps dernier avec plus de 1 million d’entrées, «Tout ce qui brille» raconte l’histoire de deux amies, ELY et LILA qui se connaissent depuis l’enfance, partagent tout et rêvent ensemble d’une autre vie. Elles habitent dans la même banlieue, à dix minutes de Paris. Aujourd’hui, elles ne veulent plus être à dix minutes de leurs vies. De petites embrouilles en gros mensonges, elles vont tenter de pénétrer un monde qui n’est pas le leur et où tout leur semble possible…Comédie sincère et touchante, Tout ce qui brille a été le film surprise de l’année. Ainsi, pour la sortie du DVD du film « Tout ce qui brille», le 1er septembre 2010, iDTGV accueillera, le 26 août, les révélations du film : Géraldine Nakache, Leïla Bekhti, Daniel Cohen et Nader Boussandel ainsi que le co-réalisateur, Hervé Mimran.

[...]

« La nuit du Facteur Cheval », organisée en partenariat avec le Musée de la Poste, se déroulera le samedi 14 juin 2008, à 20 h 30. Ce rendez-vous, annuel, sera l’occasion d’inviter au Palais, un créateur d’architectures imaginaires. La nuit du Facteur est une manifestation gratuite où le public s’installe dans le potager de Ferdinand cheval devenu le « jardin extraordinaire ». Face au public, un écran placé à côté du Palais permettra de suivre la visite guidée, la conférence, la projection, tout comme la mise en lumières du Palais Idéal de Ferdinand Cheval. Cet événement est un hommage à Ferdinand Cheval dans l’esprit de celui rendu en 2007 lors de l’exposition parisienne « avec le Facteur Cheval ». Cette année, l’invité d’honneur sera l’aristocrate anglais Sir Edward James (1907-1984) avec son site extraodrianire de Las Pozas au Mexique (un jardin dans la jungle de Xilitla au Mexique, qui rassemble des architectures fantastiques sur plus de 5 hectares). Chaque année, la « nuit du Facteur Cheval » accueillera un autre bâtisseur de l’imaginaire ! Joseph Ferdinand Cheval Plus connu sous le nom de Ferdinand Cheval ou du facteur Cheval, est mort en 1924 à Hauterives dans la Drôme à l’âge de 88 ans. C’était un facteur qui a passé 33 ans de sa vie à édifier un « Palais idéal » et huit années supplémentaires à bâtir son propre tombeau, tous deux considérés comme des chefs-d’œuvre de l’architecture naïve (constructions édifiées par des personnes autodidactes sans formation artistique. ). Coordonnées Le Palais du Facteur Cheval 26390 Hauterives Tel : 04 75 68 81 19 Fax : 04 75 68 88 15

[...]

Amis de longue date, Adan Jodorowsky (Adanowsky) et Xavi Polycarpe (Gush) sont aussi complices musicaux. Le groupe Gush, dont fait parti Xavi, a accompagné par le passé Adan en tournée. Et lorsque Adan cherche à amener son personnage musical Adanowsky dans une direction de pur plaisir pop, c’est à Xavi qu’il fait appel pour produire son album ADA encensé par la critique, dans la lignée pop-synth-funk du deuxième opus de Gush, Mira. Alors que leur amitié s’intensifie au fil du temps, il en va de même pour leur envie de collaborer sur un projet commun qui permettrait de fusionner leurs sensibilités individuelles. Alors que Jodorowsky et Polycarpe traversent tous les deux une rupture amoureuse, ils décident d’utiliser cette énergie douce-amère pour nourrir ce qui deviendra Adan & Xavi y Los Imanes.  A travers les dix chansons de l’album, les deux hommes explorent la beauté obscure de leur déception amoureuse et l’amitié qu’ils éprouvent l’un pour l’autre, s’élevant mutuellement vers de nouvelles sphères artistiques.   Tous deux natifs de Paris, Adan passe néanmoins une partie de son temps à Mexico City.  Comme sur son album Amador, il continue d’insuffler un romantisme en espagnol dans ses balades sur Adan & Xavi Y Los Imanes alors que Xavi chante principalement en anglais comme il le fait depuis le premier album de Gush, Everybody’s God (nomminé aux victoires de la musique 2010).  Le décor qui a servi à l’enregistrement d’Adan & Xavi y Los Imanes a contribué au résultat de l’album tout autant que les chansons qui ont découlé de ces sessions musicales.  Rejoint par Los Imanes, Edouard Polycarpe (le frère de Xavi) à la basse et Julien Boyé (GUSH) à la batterie, le soir de Noël, les quatre hommes ont décampé dans un château en pleine campagne française, y installant leur studio d’enregistrement éphémère. “Le Château appartenait à un facteur de piano non-voyant du 19ème siècle” se rappelle Xavi “du coup il y avait un piano dans chaque pièce.”  Afin de mieux saisir le son que les hommes recherchaient – une ambiance pop, intimiste et chaleureuse enveloppée d’une touche hivernale – ils ont enregistré dans le grand salon du château directement sur bande, en utilisant un ancien magnetophone 8-pistes.  La sonorité riche et crue du mix Adan & Xavi y Los Imanes en témoigne, livrant des performances évocatrices du travail de  Harry Nilsson, Badfinger et le guitariste George Harrisson (qui, accessoirement donna la première leçon de guitar à Adan lorsque ce dernier était enfant). Le groupe a seulement travaillé un peu plus de deux semaines sur l’album, découvrant les chansons au fil de leur écriture, les enregistrant en live avec un minimum de ré-enregistrements. Ces sessions se sont produites sans aucune arrière pensée sur la commercialisation des chansons, mais lorsqu’ils ont réécouté l’album qu’ils venaient de réaliser, ils savaient “que les chansons étaient belles et que nous devions sortir un album” raconte Adan.  Adan & Xavi y Los Imanes est un travail intime, entretenant un rythme simple et constant telle une vieille amitié.  Le piano vibrant et émouvant s’imposant dans

[...]

Le Salon du livre qui s’est tenu du 17 au 20 mars à Paris a vu sa fréquentation diminuer de 15 % cette année. Par rapport à l’année passée, le Salon du livre a connu une baisse de fréquentation de 15 % selon les organisateurs. « Le Salon Livre Paris a permis, durant 4 jours, de mettre en lumière le livre et tous ses acteurs et ce, même s’il a connu une baisse de sa fréquentation d’environ 15 % par rapport à 2015, à l’image des autres salons et événements culturels« , ont indiqué les organisateurs dans un communiqué. Près de 800 rencontres et débats se sont déroulées au cours des quatre jours du Salon qui a accueilli plus de 3 000 écrivains. Le prochain Salon du livre de Paris aura lieu du 23 au 26 mars 2017.

[...]

Une étude publiée récemment montre le poids économique du secteur au moment où le spectacle s’inquiète des conséquences des attentats de Paris. Entre 2011 et 2013, les institutions culturelles telle que les entreprises de la musique, du cinéma, du théâtre ou encore de la presse et du jeu vidéo ont enregistré une croissance de +1,2 %. Une hausse supérieure au reste de l’économie française, indique une étude réalisée par le cabinet EY et France Créative, une organisation réunissant des acteurs de la culture comme la Sacem pour la musique, le CNC pour le cinéma ou le SPQN pour la presse. Les dix secteurs étudiés dans cette étude (arts visuels, musique, spectacle vivant, cinéma, télévision, radio, jeu vidéo, livre, presse, création publicitaire) représentaient, en 2013, 83,6 milliards d’euros de revenus et 1,3 million d’emplois, soit « plus du double des emplois liés à la production automobile. Près de la moitié (47%) des emplois liés à la culture et la création sont occupés par des « moins de 40 ans », précise l’étude. « C’est un secteur déterminant pour l’économie, mais c’est un secteur fragile« , rappelle Jean-Noël Tronc, directeur général de la Sacem, qui « tire la sonnette d’alarme » face aux conséquences économiques possibles des attentats du 13 novembre. En effet, depuis les attentats du vendredi 13 novembre, les salles de concert ont vu leurs ventes de billets baisser de 80%. En cas d’une baisse durable de la fréquentation, des « dizaines de milliers d’emplois » pourraient être « à risque« , estime Marc Lhermitte, du cabinet EY.

[...]

Voix claire et timbrée, mélodies bien dessinées, phrasé syncopé frôlant le Hip Hop, Lartigo fait taper du pied sur des Blues dansants aux refrains adictifs. Ancien leader du groupe Elzef, Lartigo a gardé de ces dix années de promenades au sein de cette quasi-fanfare le groove lumineux de la guitare et développe ses chansons urbaines mêlant poésie, coté sombre, humour et musique à danser. Une ambiance caractérisée dans son premier single ‘Quand La Gnaque Is Gone’, joué sur Nova et Fip. 13 ans de tournée, du solo à la fanfare, 6 albums en tout, composition pour l’image, acteur musicien dans plusieurs films dont « Mister Bean 2 », Lartigo est à l’aise dans la musique et l’écriture de textes comme un poisson dans l’eau… Sur scène, LARTIGO prouve ses talents de guitariste – chanteur. En solo ou en trio, il envole le public vers des humeurs festives aux tonalités blues, java, rock pour de rares moments musicaux. Sensible et tonique, romantique et un brin foutraque, LARTIGO est un artiste de scène où l’esprit de partage fait son oeuvre.

[...]

Le projet PXL est un duo e-pop (électro-pop-hip-hop) crée au Japon en 2014 par B Wolf (music/vox) & Foxee B (lyrix/vox). Avec leur album POETRICKS, ils jettent les premières mailles de leur filet sonore tissé de poésie analogique et électronique. L’auditeur devient l’acteur d’une épopée sensible aux influences éclatées, miroir de leur réalité.Sur scène, ils se fondent dans les images de B Badger aka Anaguma, artiste vidéaste et plasticiennes (The Zoo clip/Migu clip). Derrière la console et au mix se trouve Maz (No One Is Innocent/The Dukes/Ina Ich). En 2014 et 2015, PXL se joint à Mr Fantôme, Dj Switch, Grosso Gadgetto et Hugues De Cointet pour la réalisation de remixes, featuring et création sonore (Foc-US rmx/Falling Clouds rmx/Children Cyclops feat/DramaVox). Ils effectuent une résidence au Café La Pêche et ouvrent pour Moodie Black & Dälek à Petit Bain à Paris (24/04/15).

[...]