Emakio en concert le 20 mai à Paris

Né de la rencontre d’Ema et d’Akio en 2011, Emakio est un subtil mélange de Jazz, classique, world, électro, pop. Leur musique est touchante, déjantée, inventive et affranchie.

Ces franco-hispano-nippons tiennent leur originalité de leurs textes contrastés et de leurs compositions métissées.
Akio Christophe Arrachart est un enfant de la balle, sa carrière a commencé dans les choeurs de « la maitrise de Paris » avec de nombreux artistes comme Bruno Brown, Seiji Osawa,… Pianiste de formation, il accompagne par la suite des artistes comme Alexei Aigui.

Chanteuse, trompettiste de jazz et Taiko-ka, Ema Ruiz a partagé la scène et l’enregistrement CD de musiciens de renoms comme Archie Sheep, Monica Passos, Alexei Aigui…

Ensemble, Ema et Akio composent plusieurs musiques à l’image pour des émissions télévisées comme TF1, des courts métrages tels que « Pandémie » de Matthieu Naert, primé au festival de Cannes.

Leur collaboration avec le violoniste Alexei Aigui les a tout naturellement amené à créer l’album « Fragments », rencontre improvisée autour de trois cultures: La Russie (Alexei Aigui), le Japon (Akio Arrachart) et l’Espagne (Ema Ruiz).

Auteur et compositeurs parisiens, Ema et Akio ont une passion pour la langue francophone. Ils décident de réaliser un album dédié au trait commun de leur double nationalité « Partir à pied ». Et réunissent ainsi un quintette avec leurs acolytes Daniel Palomo Vinuesa, multi-saxophonistes, compositeur de « L’homme approximatif »; Jean-luc Dayan, batteur et auteur de nombreux livres dont « Le premier temps » et Lo Azelo, guitariste. Ils s’amusent à inviter aussi sur scène et dans leur album de nombreux musiciens.

Du petit club de jazz parisien, au studio 104 de Radio France en passant par les cafés-théâtres de province, Emakio a partagé ces cinq dernières années ses compositions dans de nombreux lieux consacrés à la musique. 

Singulier, d’une profonde légèreté, Emakio vous transporte dans un univers qui leur est tout à fait propre. Entre rêve et réalité.

Post author