Le design… interactif

Le design c’est la création d’objets, d’œuvres, d’environnements … qui ont à la fois une fonctionnalité bien précise mais qui en plus répondent à des critères d’esthétisme et qui peuvent être fabriqués à l’échelle industrielle.

Pourquoi parle t-on de design interactif ?

Aujourd’hui grâce aux technologies numériques le monde du design a évolué. Un objet design doit permettre une certaine interactivité avec son utilisateur. On ne parle plus seulement de la conception d’un objet physique ou utile, on aborde aussi l’interaction entre le consommateur et l’objet.
C’est pourquoi l’interaction est l’une de notions qui revient le plus souvent chez les designers, après la création d’internet..

Les principaux acteurs du design interactif
Gillian Crampton Smith , créatrice du programme du design interactif

En 1989 Gillian Crampton Smith, conseillée par Bill Moggridge, crée le premier programme du design interactif dans le monde pour Le Royal College of Art. Dans cette école des professionnels en design enseignent leurs techniques pour que les étudiants les appliquent aux systèmes et produits interactifs. Actuellement Gillian Crampton Smith est directrice de l’Institut Ivrea de design interactif (Interaction Design Institute Ivrea).

Bill Moggridge, designer auteur du livre « designing interactions ».

Bill Moggridge est designer, manageur de design, et dernièrement communicateur, écrivant, graphiste et vidéaste. Il a écrit Designing Interactions en 2007 (Massachusetts Institutes of Technology).
Bill Moggridge, concepteur du premier ordinateur portable (la grille Compass, 1981) et l’un des fondateurs de la firme de design IDEO. Il nous raconte dans son livre des histoires de l’industrie technologique de produits numériques en commençant par les idées inspiratrices jusqu’à résultats. Le livre est téléchargeable sur internet.

Dunne & Raby

Anthony Dunne et Fiona Raby (en photo), respectivement designer et architecte, ont développé un design interactif très engagé politiquement. Les critiques qu’ils font du design en général montrent bien cet engagement.
Anthony et Fiona souhaitent stimuler la discusion et les débats entre concepteurs, industriels et le grand public sur les aspects sociaux, culturels et éthiques des technologies actuelles et émergentes.

Leurs projets ont été exposées et publiées au niveau international et sont dans la collection permanente de plusieurs musées dont le Musée d’Art Moderne à New York, le Victoria and Albert Museum à Londres et FRAC Centre et ils ont exposé à La Science Museum (Londres) et Le Centre Pompidou (Paris) (exposition de groupe).
Dunne & Raby ont travaillé avec Sony Royaume-Uni, National Panasonic, France Telecom et le Musée des sciences.
Ils ont publié deux livres, Design Noir (Princeton Architectural Press) et de Hertz Tales (MIT Press).
Ils sont membres fondateurs de la CRD studio de recherche et boursiers de recherche principal. Dunne et Raby a été créé en 1994. Ils ont été retenues pour le Perrier-Jouet Selfridges Design Award en 2000

Objectifs du design conçu par Dunne & Rabby :

  • S’interroger sur le rôle des produits électroniques dans la vie de tous les jours qui ont depuis longtemps oubliés les valeurs sociales au profit des valeurs marchandes.
  • Créer un design conceptuel et « irréel ». Il est « irréel » puisqu’il ne rentre pas dans le mouvement de la production de marchandises. En conséquent, il devient regard critique du design industriel entrainant le spectateur dans une réflexion sur l’objet, sa vraie utilité dans la vie quotidienne.
  • En sachant que ces /objets design conceptuels/ appartiennent spécialement au monde de l’art (les expositions et les publications), réfléchir aux moyens qui permettront à ce type de design de faire partie de l’environnement quotidien.
  • A travers ces /objets design conceptuels/, pas seulement imaginer un « monde meilleur », mais aussi susciter le désir au sein du public.
  • Avoir conscience que la réalité imposé par l’objet industriel induit à un certain comportement, une transformation de la perception et que celles-là peuvent être changée. 6. Mettre en évidence le rapport qui existe entre l’identité du consommateur et celle des objets utilisés.
Bill Gaver

Chercheur et professeur de design interactif à Londres; il traite la conception du son, aborde la relation entre la psychologie et l’objet.

Post author