La 17ème édition du Festival du Livre de Nice 2012 les 8, 9 et 10 juin 2012

Le Festival du Livre de Nice 2012 aura lieu les 8, 9 et 10 juin. Romanciers, essayistes, poètes, ils seront plus de 200 écrivains à être présents à Nice cette année sous la présidence de Jean d’Ormesson. Dédicaces, débats, rencontres, animations et lectures ponctueront ces trois journées. Les pages n’auront pas fini de se tourner.

Nice, terre des écrivains

Baie des anges mais aussi celle des meilleures plumes

Friedrich Nietzsche, Guillaume Apollinaire, Gaston Leroux. Romain Gary, Joseph Kessel. Et plus près de nous Patrick Modiano, Raoul Mille, Jean-Marie Gustave Le Clézio, Jean d’Ormesson, Daniel Pennac ou Max Gallo… Tous ont une histoire affective et littéraire avec la ville de Nice.

Nice, terre d’actualité

Un panorama de la littérature contemporaine

D’Alexis Jenni, le prix Goncourt 2011 à l’Américain francophile Douglas Kennedy. De Grégoire Delacourt, l’auteur à succès de La liste de mes envies au philosophe Michel Onfray. De l’historien de la famille Emmanuel Todd à l’intransigeante romancière Denise Bombardier tombée en amour avec l’Anglais. Et aussi Gérard de Cortanze, Brigitte Kernel, Didier Decoin, Chahdortt Djavann…Ils vous attendent à Nice.

Nice, terre d’histoire

Sur les traces des auteurs russes d’hier et d’aujourd’hui

Depuis deux siècles, Nice a l’âme slave. Nombreux sont les Russes qui séjournèrent et vécurent à Nice. Membres de la famille impériale, émigrés fuyant la révolution bolchevique et bien sûr écrivains (Lermontov, Gogol, Tolstoï, Tchekhov…). Entres lectures et conférences la Russie sera évoquée avec Vladimir Fedorovski et Alexandre Adler, auteurs du Roman du siècle rouge (Le Rocher), le sociologue Marek Halter, auteur de L’Inconnue de Birobidjan (Robert Laffont) ou Claude Durand, ancien éditeur, pour son livre Agent de Soljenitsyne (Fayard) dans lequel il raconte son aventure d’éditeur français du plus illustre romancier russe contemporain. Avec Didier Van Cauwelaert et Natacha Polony, ils accueilleront sur le festival, les auteurs russes contemporains, dépêchés par leur pays, pour incarner le renouveau artistique en Russie. (levée de rideau le 14 mai sur les grandes figures littéraires attendues).

Nice, terre d’accueil

Algérie, l’autre côté de la Méditerranée

L’année 2012 marque l’anniversaire du cessez-le-feu en Algérie et de l’indépendance du pays. Nice a su être une terre d’accueil aussi bien pour les populations pied-noir de l’époque que pour les travailleurs migrants. Avec Alain Vircondelet, auteur de nombreux ouvrages sur l’exode des Français d’Algérie, avec Malek Chebel qui vient de publier un Dictionnaire amoureux de l’Algérie (Plon), avec Henri-Christian Giraud qui va publier Algérie, Chroniques d’une tragédie gaullienne (Michalon), avec Leila Sebbar ou Akli Tadjer, ouvrez grand le débat des antagonismes, des réconciliations et des cultures rassemblées.

Nice, terre d’éveil

La ville engagée dans la lutte contre l’illettrisme

L’illettrisme touche ceux qui n’ont pas pu acquérir pleinement l’apprentissage de la lecture ou de l’écriture ou qui l’ont perdu. Il est un des facteurs majeurs du déclassement social. Les chiffres sont alarmants. Près de 9% des personnes de 18 à 65 ans qui ont été scolarisées en France sont en situation d’illettrisme. Depuis bientôt quatre ans déjà, la ville de Nice s’est engagée dans une grande action de prévention Lecture pour tous, initiée par Raoul Mille et Christian Estrosi, maire de la ville, faisant se rencontrer des écrivains et des enfants de tous âges dans les écoles, les collèges les lycées, les associations de quartier, les hôpitaux, les centres d’animation, les bibliothèques et même la maison d’arrêt. Didier Van Cauwelaert, Véronique Olmi, Tahar Ben Jelloun, Bruno de Cessole et de nombreux autres auteurs ont accompagné près de 6000 jeunes lecteurs dans la découverte du livre et des livres. Les aidant par leur expérience et leur proximité et leur faisant partager toutes les aventures de l’écrit. Lecture et écritures, étant les deux faces d’une même pièce, mille enfants de la métropole Nice Côte d’Azur participent aussi à un concours de nouvelles. À l’instar des écrivains du festival, ils dédicaceront les meilleures nouvelles primées publiées dans un recueil.

Nice, terre d’échange

Un festival de rencontres et de lectures exceptionnelles

Emmanuelle Béart, Charlotte Valandrey, Macha Méril liront leurs coups de coeur de la littérature russe classique et contemporaine. Mathilda May offrira sa voix à Jean d’Ormesson. Conversations et débats animés par Franz-Olivier Giesbert rassembleront le philosophe Michel Onfray, le démographe Emmanuel Todd, le pédiatre Aldo Naouri ou encore les auteurs de polars maçonniques Éric Giacometti et Jacques Ravenne.

Nice, terre de récompense

Le prix littéraire de la Ville de Nice

Depuis 1996, Nice remet son prix littéraire. Il sera décerné en ouverture du festival. Cette année, le jury du prix du livre Ville de Nice alias prix Baie des Anges, présidé par Franz- Olivier Giesbert aura à choisir entre huit romans. En lice : L’enfant du premier matin de Nicolas d’Estienne d’Orves, Les blessures invisibles de Nicholas Evans, Mon coeur de père de Markos Koskas, La confession des anges de Christel Noir, Comme une ombre de Michel Schneider, Mélancolie des corbeaux de Sébastien Rutés, Monsieur le commandant de Romain Slocombe et Une année studieuse d’Anne Wiazemsky. Rendez-vous le 25 mai pour l’annonce officielle du lauréat. L’édition 2011 avait battu un record de fréquentation avec près de 56 000 visiteurs venus à la rencontre des écrivains dans les allées du jardin Albert 1er et les hauts lieux culturels dédiés au festival. L’objectif est de passer, cette année, le cap des 60 000 !

Post author