Bi Harriz Lau Xori : Journées d’expressions basques et d’ailleurs

Du 18 au 22 mars à Biarritz, 5 jours dédiés à des artistes, qui ont pour point commun d’inscrire leur travail par influence, héritage, questionnement et /ou par l’utilisation de la langue basque dans la culture basque. De la musique, du théâtre, de la danse, Bi Harriz Lau Xori offre une fenêtre sur une création contemporaine étrangère aux clichés et enracinée dans le futur.

Au programme de Bi Harriz Lau Xori
Mercredi 18 mars – 20h30- Musée de la mer

Koldo Amestoy et Pantxix Bidart prennent place au milieu des aquariums du musée de la mer, pour raconter des histoires maritimes autour d’Aneta du Boucau, l’une des rares légendes basques portant sur la mer.

Jeudi 19 mars – 20h30 – Colisée

Passé un premier temps par la danse traditionnelle, la curiosité et l’envie de danser ont poussé Mizel Théret à se former à la danse contemporaine dans le foisonnement parisien des années 80. La création de ce chorégraphe questionne le rapport complexe et paroxystique à la culture basque de cet amoureux du mouvement et du geste.

Vendredi 20 mars – 20h30 – Gare du Midi

Avides de nouveaux sons, animés du désir de provoquer des rencontres musicales, les musiciens de Nomadak tx ont parcouru les routes du monde avec leur txalaparta comme sac à dos.

Samedi 21 mars – 12h – Place Bellevue

La tradition n’incarnerait-elle que le passé et la danse contemporaine le futur ? Fort de ses interrogations le chorégraphe Asier Zabaleta a créé cette pièce de rue avec des danseurs venus de tout horizon.

Samedi 21 mars – 16h – Médiathèque de Biarritz

Projection d’une sélection de courts documentaires, réalisés dans les années 80 pour la télévision basque, qui donnent une photographie sociale et politique du Pays Basque à la sortie du franquisme. Les documentaires seront présentés par Antton Ezeiza, cinéaste et producteur de la collection Ikuska.

Samedi 21 mars – 20h30 – Parc Mazon

Dong : une onomatopée pour une odyssée autour de la cloche du village, celle qui appelle, rassemble, identifie. Lagunarte, compagnie musicale défricheuse de sons a posé sa drôle de cloche au parc Mazon. Avec une trapéziste comme battant, trois musiciens et chanteurs abrités sous le dôme, les airs, les sons, la musique, les chants, ré-imaginent les symboliques entre ciel et terre de la cloche.

Dimanche 22 mars – 20h30 – Plaza Berri

778, les navarrais se révoltent contre les armées de Charlemagne épisode héroïque de l’histoire basque écrit par l’auteur de théâtre Pierres Larzabal.
L’iconoclaste metteur en scène Ander Lipus, a remonté, ce classique du théâtre populaire (Ibañeta) en faisant le choix d’une approche physique du texte.

Renseignements Biarritz Culture : 05 59 22 20 21 ou biarritz-culture@wanadoo.fr

Post author