Concert : Mieko Miyazaki et Voce Ventu

Les vendredi 28 et samedi 29 mai à 20h30 à l’Auditorium Guimet (Paris 16ème), Mieko Miyazaki se produit aux côtés du groupe Voce Ventu composé de André Fazi (voix, guitare), Anthony Geronimi (voix), Frédéric Poggi (voix, guitare), Eric Ressouche (voix), Frédéric Sini (voix), Xavier Tavera (voix), Manuel Solans (violon). Un koto inspiré par les chants corses, des chants japonais en mode polyphonique… L’une des plus étonnantes rencontres de ce début de siècle.

Remarquable interprète d’œuvres traditionnelles japonaises, la joueuse de koto Mieko Miyazaki possède un répertoire d’une étonnante richesse.
Après Bach, Satie et Bill Evans, de mémorables concerts avec la chanteuse vietnamienne Huong Thanh, mais aussi comme leader du Trio Miyazaki dont tout le monde se souvient au musée Guimet, c’est dans les chants corses qu’elle a trouvé une nouvelle source d’inspiration.
Pour ce concert exceptionnel, elle se produit avec le groupe Voce Ventu, qui incarne le renouveau des polyphonies.

Six hommes, six voix complémentaires. Depuis sa création en 1995, Voce Ventu interprète des grands classiques du chant corse, traditionnel ou contemporain.
Privilégiant la scène, il enchaîne concerts et tournées jusqu’en Palestine et au Canada.
Son premier album remporte en 2005 de nombreux prix. Une tournée au Japon l’année suivante ouvre au groupe de nouveaux horizons musicaux.
Il ajoute ainsi à son répertoire une célèbre chanson japonaise.
Et c’est tout naturellement que les six chanteurs se lancent peu après dans un projet atypique : se produire avec Mieko Miyazaki dans l’église d’un village corse.
De ces jours de répétition et d’échanges est née une véritable complicité entre la Japonaise et les six Corses.

Mieko Miyazaki s’adapte en effet avec bonheur à tous les univers musicaux.
Grâce à sa technique incomparable, elle est devenue une concertiste de premier plan en Europe, aux Etats Unis et au Japon.

Post author