Pavillon des arts et du design à Paris du 28 mars au 1er avril 2012

Après Londres et New York, le PAD est de retour à Paris du 28 mars au 1er avril 2012. Événement majeur du marché de l’art, il se décline aujourd’hui dans plusieurs capitales (Paris – Londres – New York).

Consacré au design, aux arts décoratifs et à la peinture du XXe siècle, le PAD rassemble les marchands français et internationaux, les plus talentueux du moment.

Il est à Paris un salon éclectique, qui prône la juxtaposition des styles et le mélange des genres, le rendez-vous chic du tout Paris, le charme d’un parcours raffiné à travers la création du XXe siècle. L’édition 2012 est marquée par la présence confirmée des grands marchands, le renforcement du design contemporain et le plein essor des arts décoratifs.

Un Panel de Grands Marchands Internationaux

Le PAD 2012 rassemble 77 exposants. C’est un salon plus homogène, composé de stands plus spacieux qu’auparavant.

Il s’ouvre sur un schéma clair, véritable « adn » du PAD : le tableau XXe siècle avec la galerie Hopkins, le design moderne avec la galerie Downtown et le design contemporain avec la Carpenters Workshop Gallery.

Le PAD présente ensuite un panorama de marchands européens pour leur grande majorité.

Côté français, les grands marchands sont à nouveaux au rendez-vous : en mobilier : Chahan Gallery, Galerie Yves et Victor Gastou, Jacques Lacoste, Franck Laigneau, Matthieu Richard, en arts décoratifs : Jean-David Botella, Clara Scremini Gallery et en peinture moderne : Galerie Hopkins, Galerie Lansberg, Galerie Thessa Herold, Galerie Jean-François Cazeau.

Les grands marchands européens sont toujours fortement représentés, grâce à la dynamique internationale du PAD : en mobilier : Gabrielle Ammann, Carpenters Workshop Gallery, Galleria Rossella Colombari, Lamberty, Nilufar, Secondome, en arts décoratifs : Modernity, Pegaso et en peinture moderne : Manuel Barbié, Galerie Mayoral.

Le PAD réalise également un vrai travail de défrichage, pour identifier et repérer les grands noms de demain, mais aussi des marchands plus confidentiels inconnus des circuits marchands traditionnels. Cette année, on pourra ainsi découvrir à Paris : la galerie britannique de design Fumi, créée en 2008 par Valerio Capo et Sam Pratt, qui fût la 1ère à s’installer dans le quartier de Shoreditch, à Londres, et participe pour la 1ère fois à un salon.

Le Design

Le PAD est très clairement aujourd’hui le plus grand salon au monde du design historique, moderne et
contemporain.

Le comité de sélection du PAD a poursuivi ses efforts de sélection. Un renouvellement de génération s’opère, le cercle s’agrandit et se renforce considérablement. Le pôle début XXe se consolide avec la présence d’Oscar Graf, de Franck Laigneau mais aussi avec la première participation à Paris de Willy Huybrechts (qui expose déjà à Londres et à New York). Les galeries de design contemporain, présentes l’année dernière, renouvellent leur participation : la galerie italienne Secondome, Maria Wettergren, Nextlevel Galerie, BSL, Tools Galerie. L’arrivée de la galerie Fumi de Londres vient enrichir ce pôle.

Les Arts décoratifs

Le PAD 2012 fait également le plein de très bonnes galeries d’arts décoratifs, avec l’arrivée de la galerie Toupenet la spécialiste de la faïence de Picasso, mais aussi la présence renouvelée de Jean-David Botella, Clara Scremini Gallery, Moonstone Gallery. Le renouvellement des marchands de bijoux se confirme et se poursuit : la galerie londonienne Didier Antiques / Didier Haspeslagh (marchand de bijoux d’artistes des années 40 à 80), Elisabetta Cipriani, galeriste londonienne (spécialisée dans la création de bijoux d’artistes), Hélène Greiner, galeriste reconnue dans la sculpture, propose un très bel ensemble de bijoux.

La Peinture Moderne

Les exposants de tableaux modernes illustrent toujours les grands courants de l’art moderne de la seconde moitié du XXe siècle : le marchand espagnol Manuel Barbié, les français Patrice Trigano, Waring Hopkins, Thessa Herold, Pascal Lansberg, Carole Brimaud, Jean-François Cazeau. L’arrivée de François Ditesheim (ancien associé de Krugier) est à remarquer.

Les Prix du PAD

Comme chaque année depuis 2009, le Prix du PAD, mécèné par Moët-Hennessy permet d’offrir au Musée des Arts Décoratifs, un objet sélectionné au PAD par un jury présidé par Hélène David-Weill et regroupant de personnalités qualifiées du monde de l’art et de la culture. Cet objet vient enrichir les collections permanentes du Musée des Arts Décoratifs. Ce même jury désignera également les prix habituels du Pavillon, à savoir « Le Stand du Pavillon » et « L’Objet du Pavillon ».

Post author