La mosaïque dans l’art et la décoration intérieure

Dans les maisons, la mosaïque permet d’obtenir une décoration originale pour le jardin, la salle de bains ou encore la cuisine. C’est une technique décorative qui laisse un large choix de couleurs, motifs et matériaux. De plus, c’est une pratique qui remonte à l’Antiquité et qui a marqué plusieurs courants dans la décoration.

La mosaïque pour la décoration de la maison

Pour la décoration de la salle d’eau, les tendances sont en faveur de la mosaïque, des carreaux en céramique ou encore des revêtements en bois naturel. Le revêtement en mosaïque est intéressant pour la liberté des choix décoratifs qu’il offre.

Dans une salle de bains, une cuisine ou un jardin, la mosaïque permet de décorer les murs avec de différents motifs : formes géométriques, plantes, oiseaux… Tout est possible. Pour le fond d’une piscine, on peut choisir une mosaïque unie, une combinaison de couleurs ou encore un motif de poissons ou de dauphins.

S’il s’agit de la salle de bains ou de la cuisine, on peut choisir les couleurs et matières en fonction du mobilier et du carrelage au sol. Pour les pièces très lumineuses, les décorateurs jouent sur les contrastes de couleurs. Dans les cuisines et salles de bains de petite surface, une nuance claire peut apporter de la luminosité.

La mosaïque et l’art décoratif

Dans le domaine de l’art, la mosaïque a donné naissance à de nombreux objets décoratifs, bijoux et tableaux. C’est une composition réalisée à partir de petites tesselles assemblées sur différents supports, de manière à obtenir une image. Les tesselles peuvent être des cubes de pierre, verre, émaux ou marbre. Et le support ? En général, la mosaïque peut être posée sur une surface en bois, mais les artistes ont utilisé au fil du temps les sols et les murs des villas, les bijoux ou encore les meubles. Dans les musées, on peut trouver des ponts de navires en mosaïque.

Les premières œuvres en mosaïque datent de 3.000. Plus tard, dans la culture byzantine, des icônes ont été réalisées en utilisant cette technique décorative.

La composition d’un cadre en mosaïque

Pour réaliser un cadre en mosaïque, on peut choisir des tesselles de différentes formes : arrondies, carrées, triangulaires ou en forme de losanges. En fonction du contour dessiné à l’avance, les tesselles sont assemblées de l’extérieur vers l’intérieur, avec de la colle spéciale. Pour leur assemblage sur le support, les artistes décorateurs ont 4 choix de disposition des tesselles : alignement régulier, alignement en rangées horizontales, alignement irrégulier ou alignement suivant le contour du motif central. L’aspect esthétique du cadre dépend du motif choisi et du contraste de lumières.

Post author