Nicolas Ghetti, J’veux du Beau

« J’veux du Beau », voici le credo de Nicolas Ghetti, auteur, compositeur, interprète qui vient de sortir son nouvel album avec le label indépendant Monte Carlo Records après « Ce monde » (2000) autoproduit et « Le décor » (2004) chez AZ Universal.

Imprégné de la musique de ses aînés, Johnny Hallyday, Eddy Mitchell, Alain Bashung, mais baignant aussi dans l’univers de la jeune génération, Bénabar, Thomas Dutronc, Cali, Nicolas a su néanmoins absorber toutes ces influences.

Sa voix au timbre puissant et chaud où percent parfois des accents à la Michel Jonasz et Léonard Cohen, donne à ses compositions une belle intensité en harmonie avec ses textes : « Métrosexuel », « La fille de 30 ans » sur les failles des hommes et des femmes d’aujourd’hui, « J’veux du Beau » sur ses errances de musicien, « Ma ville » dans la peau du SDF en bas de son immeuble… un regard sur la vie des autres dans lequel Nicolas se dévoile aussi.

Guitares folk, classique, électrique, orgue… se mêlant aux cordes du violon, de la mandoline et du banjo et surgissent alors des atmosphères singulières peuplées de personnages tout droit échappés de films.

Nicolas Ghetti trace librement sa route avec un répertoire alliant belles sonorités et authenticité des textes.

A découvrir sur scène le mercredi 31 mars 2010 au Sentier des Halles (Paris 2ème).

Post author