Expérimentation artistique et curiosité dans la photographie

Ce qui nous intéresse dans ce dossier, ce sont les différentes techniques utilisées dans la photographie, spécialement, celles qui sont bon marché mais qui demandent, comme dans toute pratique artistique, un travail constant et une bonne maîtrise.

Commençons par le photogramme et le sténopé. La définition de photogramme donnée par Man Ray est la suivante : « photographie obtenue par simple interposition de l’objet entre le papier sensible et la source lumineuse ». L’outil utilisé pour l’obtention de cette photographie est le sténopé, la forme et la taille de cette boîte percée d’un ou plusieurs trous peuvent varier de celles d’une boîte de conserve (taille d’un appareil photo amateur) à celles d’une caravane. Laszlo Moholy-Nagy, dans son article : « Le photogramme et les techniques voisines », qualifie ce procédé d’accessible à tout le monde ; en outre, il lui « semble être le moyen d’accéder à un nouveau type de création qui ne sera plus réalisé à l’aide de toile de lin, de pinceaux, de substances colorées, mais grâce à des jeux de projection, des « fresques lumineuses » ». Cela, évidement, nécessite d’avoir une connaissance de la lumière et des effets de celle-ci sur le papier. Cet article, apparu en 1929, décrit bien l’enthousiame des artistes du debut du XXème siècle qui cherchent à se détacher d’une pratique photographique documentaire, proche à leurs yeux du « réel ». Les avant-gardistes des années 20 réalisent des expériences scientifiques et artistiques sur l’image, la vision, l’inconscient et le rêve*. Actuellement le sténopé et le photogramme continuent à susciter de l’intérêt chez les artistes et les amateurs. Non seulement parce que le procédé est économique, mais également parce qu’il ouvre le champ à d’autres expressions artistiques, ratages (comme le flou et le décalé de l’image), texture, brûlures sur le papier, etc. soulignant les limites de l’appareil photo. ____________________ * Jean-Marie Baldner et Yannick Vigouroux, Les pratiques pauvres, du sténopé au téléphone mobile, CRDP de Créteil / Isthme éditions, 2005.

Post author