Exposition Arcimboldo, une première mondiale

Amusantes ou mystérieuses, les œuvres de Giuseppe Arcimboldo ne passent pas inaperçues. Jusqu’au 13 janvier 2008, le Musée du Luxembourg à Paris rend hommage à ce peintre méconnu de la Renaissance italienne. Joues en pêche, nez en courgette et cheveux en grappes de raisin vous attendent à cette première exposition mondiale consacrée au créateur des célèbres têtes composées.

« Capricci », « scherzi » ou « grilli »… Ces étranges portraits constitués de fruits, de fleurs ou d’animaux ont fait d’Arcimboldo un artiste à part. Allez découvrir son univers fascinant et extravagant.

Si les têtes anamorphiques sont connues dans le monde entier dont le nom de Giuseppe Arcimboldo leur est indéniablement associé, la carrière de l’artiste ne se résume pas qu’à cela. A travers une quarantaine de toiles, dessins et œuvres graphiques, l’exposition « Arcimboldo » au musée du Luxembourg à Paris dévoile la carrière fertile de ce créateur aux multiples talents. Cette première exposition monographique apporte ainsi un éclairage inédit sur l’œuvre étendue de cet artiste hors norme.

Retour sur l’artiste.

Giuseppe Arcimboldo (1526-1593) a su imposer un style en rupture avec les codes classiques de la Renaissance. Le peintre incarne le courant maniériste, caractérisé par le goût de l’extraordinaire et le reflet des singularités de la nature. L’héritage créatif de Léonard de Vinci y est naturellement présent. Les toiles et esquisses d’Arcimboldo tendent alors vers le grotesque, voire le monstrueux.

Les plus belles démonstrations de cet esprit délirant demeurent les têtes anamorphiques. La première date de 1563. Il peint alors les séries des Quatre Saisons (dont « l’Eté »), les Quatre Eléments (dont « le Feu ») et les Métiers. Arcimboldo est également le précurseur des tableaux réversibles, qui peuvent se lire de bas en haut et vice-versa. Comme le montre « L’homme-potager », la représentation de la nature, plus originale et plus vivante, prend ainsi une nouvelle dimension artistique.

Renseignements pour l’exposition «Arcimboldo (1526-1593)».

Adresse du Musée du Luxembourg à Paris : 19 rue de Vaugirard.

Renseignements : 01 45 44 12 90.

Dates : du 15 septembre 2007 au 13 janvier 2008.

Horaires : lundi, vendredi et samedi de 10h30 à 22h / mardi, mercredi et jeudi de 10h30 à 19h / dimanche de 9h à 19h.

Tarifs : 11€ (plein tarif) / 9 € (tarif réduit) / gratuit pour les moins de 10 ans.

Post author