26ème festival du Cinéma Italien d’Annecy

Annecy Cinéma Italien, une autre vision du cinéma italien ! Le festival se tiendra du 30 septembre au 7 octobre 2008

Le Festival c’est une compétition de 9 longs métrages et de 8 films documentaires.
C’est aussi des hommages à la Toscane, à ses réalisateurs et ses acteurs.
Mais le Festival c’est aussi la projection de films événements, d’avant-premières, de rencontres et des expositions, proposées par le Centro Cinema Città di Cesena.

Parmi les événements majeurs
  • Pré-ouverture, mardi 30 septembre  : L’incubo di Za la Vie d’Emilio Ghione, film muet de 1924, avec accompagnement musical
  • Ouverture, mercredi 1er octobre  : La giusta distanza de Carlo Mazzacurati
  • Prix Sergio Leone, vendredi 3 octobre : Tutta la vita davanti de Paolo Virzì
  • Soirée Remise des Prix, samedi 4 octobre :  Il Divo de Paolo Sorrentino,Prix du Jury – Cannes 2008
Compétition fictions

Uniquement des premiers ou des seconds films. Elle sera l’occasion de découvrir de jeunes auteurs.
Comme pour les deux dernières éditions, la compétition d’ANNECY CINÉMA ITALIEN sera reprise au mois d’avril 2009 par la Cinémathèque Québécoise dans le cadre d’un partenariat avec l’Institut Culturel Italien de Montréal. N’oublions pas que le meilleur de la programmation d’Annecy passe ensuite à Villerupt, Bastia, Marseille, Grenoble, Voiron, Bruxelles…

Les Prix décernés par le Jury officiel

Grand Prix ANNECY CINÉMA ITALIEN 2008, en partenariat avec CINECINEMA
Prix spécial du Jury
Prix d’interprétation féminine
Prix d’interprétation masculine

Les autres Prix

Prix CICAE (Confédération Internationale des Cinémas d’Art et d’Essai)
Prix du public

Compétition documentaires

Une place particulière sera réservée aux documentaires. Ceux-ci, de plus en plus nombreux et d’une qualité soutenue, seront désormais présentés dans le cadre d’une section compétitive.

Hommage à la Toscane

Après Turin (2003), Gênes (2004), Bologne (2005), Naples (2006), Rome (2007), le festival rend hommage à la Toscane et aux villes monumentales qui ont servi de cadre à d’innombrables tournages, Florence, Pise, Sienne, Lucques, Arezzo, Volterra, San
Giminiano…
Le programme, en partenariat avec la Région Toscane et la Mediateca Regionale Toscana, met en scène la relation entre une région et le cinéma, à la fois par la recherche de l’identité culturelle des cinéastes qui en sont originaires, que par la représentation visuelle qu’en donnent les films qui y sont tournés.
Un échantillon d’une douzaine de films illustrera les aspects les plus significatifs de la Toscane, des films de Luigi Comencini, Paolo et Vittorio Taviani, Alberto Lattuada, Riccardo Milani… Sans oublier les films des auteurs toscans de comédies, notamment le plus célèbre d’entre tous, Roberto Benigni, dont le film La vita è bella a été tourné à Arezzo.

Hommage à Anna Magnani

Né en 1908, «Nannarella» fêterait cette année ses cent ans. L’occasion était trop belle pour ne pas célébrer le souvenir de l’immortelle interprète de Rome ville ouverte, de Mamma Roma, de Bellissima et du Carrosse d’or… Gilles Jacob, président du festival de Cannes, viendra présenter un court-métrage de montage et évoquera la figure Anna Magnani.
Plusieurs films seront projetés, et une exposition sera dédiée à l’actrice (cf «Expositions»)

Le Prix Sergio Leone

Ce prix est la reconnaissance du parcours artistique d’un cinéaste et un pari sur la qualité de ses oeuvres à venir. Paolo Virzì en est le lauréat pour 2008.
Paolo Virzì est né à Livourne le 4 mars 1964. Diplômé du Centre expérimental de cinématographie de Rome où il a suivi l’enseignement de Furio Scarpelli, il se dirige ensuite vers une activité de scénariste pour la télévision et le cinéma. Il est l’auteur, entre autre, de Turné, de Gabriele Salvatores et de Centro storico de Roberto Giannarelli. En 1994, il réalise son premier film, La bella vita, primé au festival de Venise.
Plusieurs films seront projetés dont Tutta la vita davanti, qui vient de recueillir un grand succès en Italie.

Expositions

Proposées par le Centro Cinema Città di Cesena Bellissima et Mamma Roma deux films pour Anna Magnani : réalisée en collaboration avec la Biennale de Venise et la Région Emilia Romagna. Hommage à la grande actrice italienne, à l’occasion du centenaire de sa naissance, rendu à travers des photos – beaucoup d’entre elles tirées pour la première fois – réalisées par Paul Ronald (qui a été également en partie chef opérateur du film de Visconti) et par Divo Cavicchioli (pour le film de Pasolini), deux des meilleurs photographes de plateaux du cinéma italien.
Antonio Pietrangeli et ses actrices, en souvenir du réalisateur romain, à l’occasion des quarante ans de sa mort, propose des photographies, pour la plus part inédites, de ses films, comme Il sole negli occhi ou bien Adua e le compagne, La visita, Io la conoscevo bene… avec comme personnages principaux quelques unes des actrices les plus célèbres du cinéma italien de l’après-guerre. Bellissima et Mamma Roma deux films pour Anna Magnani.

Post author