Exposition Le Serment du Jeu de Paume

L’exposition Le Serment du Jeu de Paume ou quand David réécrit l’Histoire retrace la naissance et le parcours jusqu’à nos jours d’une œuvre de Jacques-Louis David devenue mythique. Près de soixante-dix œuvres sont rassemblées autour de la grande ébauche de David pour Le Serment du Jeu de Paume, œuvre inachevée, exceptionnellement présentée au public. Jusqu’au 11 janvier 2009.

L’exposition s’inscrit dans le projet de mise en valeur du musée d’histoire de France de Versailles.

Créé au château en 1833, par Louis-Philippe, et dédié « à toutes les gloires de la France », le musée retrace par la peinture et la sculpture les grands événements de l’histoire nationale.

Le Serment du Jeu de Paume de David, entré dans ses collections en 1920, en est l’un des plus étonnants chefs-d’oeuvre.
Acte fondateur de la démocratie française, le serment du Jeu de Paume se tient le 20 juin 1789 à quelques pas du château de Versailles, dans une salle de jeu dont il tire son nom.
Alors que la salle du Jeu de Paume devient un lieu symbolique, David, qui n’était pas à Versailles le 20 juin 1789, entame ce qu’il appelle lui-même son projet le plus ambitieux : une représentation du serment du Jeu de Paume sur une toile de dix mètres de large et plus de six mètres de haut, pour la salle des séances de l’Assemblée nationale.

Les études dessinées et peintes de David ainsi que ses sources artistiques témoignent de l’originalité et de la force du Serment du Jeu de Paume.
Elles sont confrontées aux documents historiques sur la salle du jeu de paume et aux premières représentations du serment du 20 juin. David lui-même organise la diffusion de son oeuvre, d’exposition au Salon en commandes de versions gravées alors que certains des acteurs principaux du serment sont compromis dans les évènements révolutionnaires. David ne peut plus les peindre en héros : la toile est progressivement abandonnée et conservée à l’état d’ébauche.

Au XIXe siècle, la version du Serment du Jeu de Paume par David transparaît derrière les illustrations des livres d’histoire comme dans les décors de mairies. L’oeuvre est érigée en image officielle de la journée du 20 juin 1789, lors des commémorations officielles de la IIIe à la Ve République.
La composition de David incarne désormais l’Histoire. Ancrée dans la mémoire collective, l’oeuvre de David trouve encore aujourd’hui des échos artistiques et politiques.
Les oeuvres et les documents, la plupart rarement voire jamais exposés, proviennent pour les deux tiers de collections publiques et privées françaises.

Post author