Grégory Follain, chasseur alpin … et photographe

Grégory Follain est un jeune chasseur Alpin de 23 ans passionné de photographie. Autodidacte, cela fait un peu plus de 4 ans qu’il s’exerce, avec succès, à cet art. Son métier lui permettant de partir à la découverte de paysages uniques, il en revient avec des images magnifiques. Zoom sur ce jeune artiste en devenir …

Bonjour Grégory, pouvez-vous svp vous présenter aux lecteurs de Lartino ?

J’ai 23 ans et je fais de la Photographie depuis 4 ans maintenant, dont 2 ans de manière beaucoup plus intensive !
Je n’ai aucune formation dans ce milieu. Je travaille donc de manière autodidacte, avec des magasines, des tests perso et énormément de  » Option -> Effacer  » !

Cela fait également maintenant 4,5 ans que je suis dans les Chasseurs Alpins de Chambéry avec deux voyages à l’étranger (République de Centre Afrique 2008 / Afghanistan 2009/2010 ) et d’ici peu de temps 4/5 mois au Gabon.

Une exposition, suite aux photos ramenées d’Afghanistan, et conjointement avec les photographes officiels de l’armée (SIRPA Terre Images) m’a été proposée, chose que j’ai évidemment acceptée. Moi qui voulais absolument ramener des clichés de ce pays peu et mal connu, une telle proposition m’a rempli de joie.

De fils en aiguilles (et surtout de bouches à oreilles) les choses ont alors commencé à bouger, une publication dans le Chasseurs D’image du mois de Juin, et des propositions diverses ont vu le jour à ma plus grande satisfaction !

Photographe, n’est donc pas votre activité principale ?

Non, la photo n’est pas mon activité principale, mais j’espère que ce rêve se réalisera un jour !

Qu’aimez-vous dans la photo ?

J’aime le fait de pouvoir figer ces petits moments, ces regards, des situations qui émeuvent, qui nous remuent dans le fond des tripes, nous font réfléchir …
Tant de sentiments différents qui peuvent se dégager d’une photo selon la personne, tant d’interprétations …, laissent une immense liberté à celui qui photographie.
J’adore que les  » lecteurs  » puissent garder leur part d’imagination, et se faire leur(s) histoire(s) … J’essaie de mettre un petit peu d’âme dans chaque photo, en tentant de faire passer cela à travers divers situations, définies ou non.

Comment qualifieriez-vous votre univers ?

Pour ce qui est de mon univers, je le qualifierais de rêveur, sombre, écorché, même, pour certains clichés. Mais toujours en essayant de faire ressortir les sentiments ou mon état d’esprit au moment de déclencher.
J’aime beaucoup jouer avec la lumière que j’ai sur le moment, le flash est rarement de sortie, je préfère avoir des optiques où je peux fermer le diaphragme à fond, d’où l’ambiance sombre.
Les photos sur le vif font, pour ma part, parties des plus belles que l’on puisse prendre et j’essaye beaucoup d’avoir cela dans mon univers, des photos prises à la volée !! 🙂

Dans votre travail on retrouve beaucoup de portraits et de noir et blanc, pourquoi ce choix ?

Le choix du noir et blanc dans beaucoup de mes photos m’est apparu naturellement, c’est un bon moyen d’aborder des thèmes vraiment différents tout en gardant cette ambiance singulière qu’il procure. Il s’adapte à énormément de situations, que se soit pour les portraits, les photos d’architectures, les scènes de vie.
J’aime beaucoup la douceur ou la dureté qu’il peut donner selon le cliché et la force qu’il y met !  
Beaucoup de portraits également, en effet, j’aime les gens et j’aime essayer de mettre un petit bout de leur âme dans mon boitier via une photo. J’ai une attirance particulière en ce qui concerne les yeux, ces fameux miroirs de l’esprit qui peuvent changer une photo du tout au tout et démasquer un peu la personne photographiée.

De quelle manière travaillez-vous ?

De manière générale, je travaille à « l’instinct »,appareil en bandoulière ou directement dans la main quand je sens qu’il va falloir shooter dans quelques mètres ou à l’instant T.
Je me déplace rarement sans mon boitier et les 3/4 de mon matériel pour ne louper aucune situation photogénique qui pourrait me passer sous la rétine. Qui n’a jamais été déçu de ne pas avoir son appareil au moment où un paysage, une personne, ou une situation aurait mérité quelques photos 🙂 ?
Pour les portraits et séances  » prévues  » je fonctionne un peu de la même manière, sans prévoir (un minimum bien entendu) les poses ou les cadrages, cela vient sur le fait en fonction de l’endroit, des gens avec qui l’on se trouve, de l’ambiance générale des lieux …

De quoi vous inspirez-vous ?

La solitude, la nature, l’égarement, la vie, la folie, l’amour, le partage, la découverte, la beauté, l’espoir, la réflexion, le mystère, sont  autant de  » thèmes  » qui m’inspirent que se soit dans la vie de tous les jours ou dans la photographie.
Je m’inspire aussi beaucoup de films quel qu’en soit le genre, c’est une source impressionnante d’idées, d’ambiances qui m’aiguille dans les choix que je vais pouvoir faire par la suite dans les photos.
Le travail des autres photographes est aussi essentiel dans la recherche de thèmes et d’idées sans bien sur faire du copier/coller !!! Je passe beaucoup de temps à regarder des photos que ce soit sur internet ou dans les magasines.

Quels messages souhaitez-vous faire passer à travers votre travail ?

Le message dépend de la photo faite, mais de manière générale, le message que j’essaie de faire passer est celui de la vie, de ses joies de ses déceptions, de ses moments de solitude …
J’aime aussi comme message à faire passer, celui de la liberté et de la paix, réelle, perdue, bouchée, rêvée …

Où pourra-t-on prochainement retrouver vos œuvres ?

Les prochaines photos seront visible notamment sur Flickr ( G. Follain Photographies ) ainsi que sur FB mais peu de photos y seront postées en tant que telle , seul des liens vers le site précédemment cité le seront …
Un site devrait voir le jour dans les prochains mois mais rien de défini pour le moment …

Des artistes dont vous admirez le travail ?

Artistes que j’aime particulièrement, Farscape Photography , Céline M. Photographies , Aëla Labbé , Lucie Sassiat , Vincent Rossi , Julie de Varoquier , Olivier Ramonteu , Arnaud Montagard , Emric Kabal , Dave Hill , Geoffroy Demarquet ( ……and more !! 🙂 )  et bien sur des monstres comme Doisneau, Henry Q. Bresson, Yann Arthur B, David Hamilton, Daîdo Moriyama. Ainsi que des Artistes Russes dont je n’ai malheureusement plus le nom …

Quel regard portez-vous sur la photographie en France ?

Je ne peux pas trop me prononcer en ce qui concerne la Photographie actuelle en France , car je n’ai que peu de recul et de temps pour m’y pencher à cause mon travail qui m’en prend énormément  …
Il m’est donc difficile d’émettre un avis sur sa globalité, j’aime énormément d’artistes pour leurs talents et des découvertes sont faites tous les jours avec des clichés vraiment plus beaux les uns que les autres !
Le fait que la photographie se démocratise et devient de plus en plus abordable y est aussi pour beaucoup avec des boitiers et des performances ahurissantes à des prix qui baissent de plus en plus (baisse relative tout de même :p ).
Mais j’aime l’ambiance fantastique qui s’en dégage, l’onirisme a pris une bonne place et en gagne un petit peu tous les jours (ce n’est que mon avis ), de superbes jeux de perspectives, de lumière , et surtout d’idées qui sortent on ne peut plus du commun !

Quelles sont vos priorités et objectifs pour les prochaines années ?

Dans les prochaines années, ma priorité est de tout d’abord continuer cet art génial qu’est la Photo, en me faisant plaisir et en faisant (je l’espère) plaisir à ceux qui prennent le temps de s’arrêter pour regarder mes clichés !
Je ne vois pas trop loin et me concentre pour le moment sur cette année, mon voyage au Gabon, et m’attèle à progresser dans les diverses milieux qu’offre la photo, parce que il y a toujours à apprendre … !!
Mais j’ai tout de même l’idée de devenir (dans un temps indéterminé) photographe pro et d’essayer d’en vivre.
Je sais que ce sera un chemin long et difficile, mais qu’importe, on a plus de chance en essayant qu’en essayant pas !!! La motivation est plus que là 🙂 Et aucune montagne n’est infranchissable !

Un petit mot pour conclure ?

Pour finir, un grand merci pour l’intérêt que vous portez à mon travail et de l’opportunité que vous m’offrez !
J’espère que les photos seront à la hauteur de mes/vos espérances en ce qui concerne l’Afrique !!

Grégory, la Rédaction de Lartino vous remercie du temps que vous nous avez accordé.  Et nous attendons avec impatience vos prochaines photos 😉

Post author