Thomas Houseago, What went down

Jusqu’au 27 octobre, le Centre international d’art et du paysage de l’île de Vassivière, présente la première exposition monographique de Thomas Houseago en France.

Intrinsèquement porteuses d’une contradiction, les sculptures figuratives de Thomas Houseago sont monstrueuses mais vulnérables, agressives mais en même temps bienveillantes, en mouvement et pourtant immobiles.

Tridimensionnelles elles semblent planes et inachevées au premier regard. Elles sont pourtant totalement abouties.

Sur l’île de Vassivière, Thomas Houseago présentera un ensemble important de sculptures monumentales et anthropomorphes.

Les créations de l’artiste vont investir l’ensemble des espaces du bâtiment d’Aldo Rossi : le phare, la nef, le petit théâtre, la salle des études. A l’extérieur du bâtiment, une œuvre imposante sera présentée, à l’échelle de la beauté du bois de sculpture et du parc.


Illustration
Modern Art Oxford, Ciap‐Ile de Vassivière, courtesy de l’artiste

Post author